Eden Palladium

Pour tous

Le carrousel-salon Eden Palladium, joyaux de la Belle Epoque
Racheté par la famille Mack en avril 2012, le carrousel-salon Eden
Palladium datant de 1909 a été installé dans un hall spécialement construit. Une nouvelle salle de séminaires s’ajoute également à la nouvelle construction offrant une vue imprenable sur le parc.
Anciennement exposé à l’Ecomusée d’Alsace à Ungersheim, ce modèle compte parmi les 4 derniers carrousel-salons au monde.
Afin de lui rendre toutes ses lettres de noblesse, une rénovation fidèle du carrousel a été effectuée pour le rendre en parfait état de marche et conforme aux normes de sécurité en vigueur. Cette pièce maîtresse de la Belle Epoque pourra être admirée dès l’arrivée des visiteurs sur le site, à côté de de l´Europa-Park Dôme.

EP-Express

Ainsi, un morceau de la culture française est conservé au parc. Michael Mack, membre de la direction générale, s’exprime d’ailleurs à ce sujet : “Nous sommes heureux d’accueillir une partie du patrimoine français. Toute l’histoire de notre famille et nos cœurs sont étroitement liés à la France, nous intégrons avec joie un symbole français dans notre parc et scellons ainsi une belle amitié franco-allemande”. Une belle illustration pour le parc qui compte 50% de son effectif français et près 1/4 de ses visiteurs viennent de l’hexagone.
Attachée à l’univers forain par son histoire de la société Mack Rides
installée à Waldkirch, la famille Mack, propriétaire du parc d´attractions Europa-Park, est ravie de perpétuer la tradition familiale en étant propriétaire du carrousel-salon Eden Palladium.
source presse europapark.com

EP-Express
EP-Express
EP-Express

Un voyage de l’Alsace à Europa-Park
L’historique carrousel-salon «Eden Palladium»

Il ne reste plus que quatre modèles de carrousel-salon dans le monde… L’un d’entre eux, suite à une restauration fidèle, se trouve dorénavant dans le nouveau Centre de conférences situé à côté de l’entrée principale d’Europa-Park. L’historique carrousel-salon « Eden Palladium » a été construit en France par Gustave Bayol en 1909 et est le dernier modèle complet en Europe. Avec sa façade Art Nouveau, où toutes les luxueuses sculptures et peintures sont réalisées à la main, l’Eden Palladium est un magnifique joyau de la Belle Époque.

« Nous sommes heureux qu’un élément du patrimoine aussi exceptionnel demeure dans la région. Aux vues des relations étroites qu’entretient notre famille avec la France, nous espérons, par l’installation de ce joyau de la Belle Époque à Europa-Park, sceller une nouvelle fois l’amitié franco-allemande entre les deux régions voisines » Michael Mack, Membre de la direction d’Europa-Park. Le carrousel fut auparavant la propriété de la société Ecoparcs et était entreposé dans les locaux de l’Écomusée d’Alsace à Ungersheim. Pièce par pièce, le précieux manège a été démonté, transporté à Rust et fidèlement restauré pour le rendre en parfait état de marche et conforme aux normes de sécurité en vigueur. Installé dans le nouveau Centre de conférences d’Europa-Park, il retrouve sa vocation originelle : divertir le public dans un lieu magique !

Petit retour en arrière dans l’histoire des carrousels-salons. Le voyage débute dans les années 1890 en Belgique puis en Allemagne. Leurs éléments visuels s’inspirent du monde du cirque, des cafés viennois ou des pavillons de l’Exposition Universelle. Intégralement couverts, ils protègent le public des aléas de la météo et du tumulte de la foule permettant ainsi aux visiteurs de s’amuser en toute intimité.

L’entrée du carrousel « Eden Palladium » représente les portes de l’enfer gardées par un cheval à trois têtes, une méduse et des lions rugissants. L’aigle de Jupiter trône sur le toit du carrousel, il représente le dieu de la foudre et par analogie de l’électricité, une source d’énergie toute récente à l’époque. Le général romain, Jules César et le puissant guerrier Vercingétorix se dressent de chaque côté de l’entrée, symbolisant les différents peuples de la nation française. Quatre nacelles et une douzaine de chevaux et de cochons tournent en mouvement circulaire. Les animaux qui à l’époque étaient censés porter chance ont toujours la tête tournée vers la droite, regardant vers l’extérieur. Le cheval est omniprésent tant sur les décorations intérieures qu’extérieures du carrousel. La fresque la plus remarquable est celle du ciel tournant, qui évoque le caractère éphémère du bonheur.

Le carrousel a quasi 11 mètres de diamètre et l’ensemble intérieur une surface de 300 m2. La façade extérieure a plus de 20 mètres de long et le dôme atteint une hauteur de quasi 10 mètres. Destiné à un forain, l’« Eden Palladium » a été construit à Angers par Gustave Bayol en 1909. En 1927, la famille française Demeyer en fait l’acquisition et l’exploite durant 10 ans à travers toute la France. Entreposé durant de nombreuses années, il est racheté en 1975 par le hollandais Bakker Denies, propriétaire du parc de loisirs « Flevehof ». En 1988, le joyau de la Belle Époque est racheté par le suisse Retino Breitenmoser de Appenzell qui le nomme « Retino’s Traum-Karussell ». Une année plus tard, celui-ci le revend à la société Ecoparcs. Exposé depuis 1990 à l’Écomusée d’Alsace d’Ungersheim, l’« Eden Palladium » a pris ses quartiers à Europa-Park en 2012.

En 2013, Europa-Park enrichit son offre « Confertainment » par la construction d’un nouvel édifice situé à côté de l’entrée principale du parc. Ce foyer de 16 000 m2 intègre l’originale tente aux miroirs « Palace des Rêves » du cirque Roncalli datant des années 1920, le carrousel-salon « Eden Palladium », un des quatre derniers exemplaires au monde ainsi que deux nouvelles salles de séminaire.

Constructeurs de manèges depuis 8 générations, l’histoire de l’entreprise rattache la famille Mack depuis plus de 2 siècles au monde des forains. Au 19e siècle, l’entreprise familiale Mack Rides construit déjà des manèges forains et des carrousels et c’est donc avec un réel enthousiasme que Michael Mack décide, en avril 2012, d’acquérir le carrousel-salon « Eden Palladium » à l’Écomusée d’Alsace. Par ce rachat, Europa-Park, 1er parc de loisirs saisonnier mondial, réaffirme son ancrage économique et patrimonial en Alsace. Plus de 50% des collaborateurs du parc sont alsaciens et le parc accueille 1 million de visiteurs français chaque année.

EP-Express
EP-Express
EP-Express

Retour à la page précédente