Aller au contenu

Traumatica 2022

Chair de poule garantie à « Traumatica – Festival of Fear »

Il faut avoir les nerfs solides pour faire face, à la tombée de la nuit, aux personnages atroces des soirées de l’horreur « Traumatica » primées de nombreuses fois à l’international. Âmes sensibles s’abstenir car ce spectacle d’épouvante donnera des sueurs froides même aux plus intrépides. Cette année, les visiteurs (à partir de 16 ans) du « Festival of Fear » se retrouvent au cœur d’une fête foraine littéralementp apocalyptique. Des clowns aux grimaces macabres tapis dans l’obscurité, des morts-vivants et bêtes de cirque monstrueuses ainsi que cinq maisons de l’horreur promettent un festival de chair de poule. Une fois rescapés de ces terrifiants labyrinthes, les visiteurs peuvent découvrir un cirque hors du commun lors du spectacle « The Traumatica Circus : DYSTOPIA » puis profiter de l’attraction « La malédiction de Cassandre ». Direction le « Vampire’s Club » (dès 18 ans) à partir de 23h lors de dates choisies pour prolonger la soirée avec des rythmes endiablés et de délicieux cocktails. 

Toutes les dates et tarifs…

Pour mieux comprendre… un peu d’histoire.

Après que les Rotters se sont multipliés et ont envahi le bunker de la Résistance, pas de pitié en perspective. Malgré l’expérience militaire et la volonté de survie de la Résistance, ils n’avaient aucune chance… aucun n’a survécu. Ceux qui se firent mordre se transformèrent en Rotters, ou furent exécuté par les autres afin d’épargner leurs souffrance… jusqu’à ce que le dernier d’entre eux soit rayé de la carte. La Résistance est désormais de l’histoire ancienne, et les Rotters errent sans but sur les terres de Traumatica, à la recherche de nouvelles victimes.

Après la fin des combats, les factions se sont repliées.

Dragoş Shadowborn a cherché un moyen de survivre aux côtés de ses fidèles adeptes, et il a fini par le trouver. Il attire ses victimes dans un musée de cire, et quand celles-ci se sentent en sécurité, elles font soudain partie de l’exposition : rien de tel que la cire pour conserver le sang des futures victuailles. Il faut bien mettre quelques réserves de côté pour les périodes de vaches maigres.

The Pack a pris la poudre d’escampette, seuls quelques uns d’entre eux sont restés, et cela s’est avéré être une grave erreur. Les forains qui se sont installés sur les terres arides de Traumatica ont capturé les derniers membres de la faction. Réduits en esclavage pour le reste de leur misérable vie, ils font office d’attraction au mini-zoo ou d’animal domestique pour les danseuses de Skin Deep. Leur clubhouse a été transformé en bar de table-dance et en motel, où les visiteurs sont attirés par la beauté de chaque partie du corps exposée… comme sur un étal…

Au Petting Zoo, les derniers membres du Pack ne sont néanmoins pas l’attraction principale. Entre les bêtes féroces en cage et autres animations spéciales, pas le temps de s’ennuyer. Mais l’appétit du propriétaire du zoo est insatiable, il faut toujours de la nouveauté au menu !

Les Fallen ont aussi vu leurs effectifs se réduire comme peau de chagrin, certains d’entre eux sont à la botte de Dragoş Shadowborn au Wax Museum, dans l’espoir de faire enfin partie des Shadows. D’autres ont rejoint les rangs des forains, pour éviter de devoir quitter leur manoir tant adoré. Mais Madame Monroe, la diseuse de bonne aventure, a amené un invité surprise avec elle, ce qui plonge les Fallen restants dans une folie encore plus profonde. Et tous ceux qui franchiront désormais le seuil de la sombre demeure perdront leur âme à jamais…

Les impitoyables Ghouls sont restés tapis dans leur caverne, et ont observé les nouvelles créatures depuis leur antre souterrain. Vu que Dragoş Shadowborn avait besoin de l’habitat des Ghouls pour stocker ses réserves de nourriture, un accord a été conclu : la caverne pourra être utilisée pour entreposer les corps conservé, en compensation les Ghouls pourront faire main-basse sur les quelques visiteurs qui parviendront jusqu’aux catacombes du musée de cire …

Le bunker de la Résistance est longtemps resté vide, et ça n’a pas échappé à un groupe d’artistes itinérants : Grim et son gang. Tous les clowns rêveraient d’un endroit abandonné de la sorte, avec des possibilités infinies pour tendre des pièges ! Avec tout ce qu’ils ont pu ramasser dans l’édifice en ruines, leur « Funhouse » est désormais parfait en tout point. Et bien sûr, tout le monde est cordialement invité à y entrer ! Par contre peu arriveront à en sortir… et ceux qui réussiront auront perdu la raison en chemin !

Les 5 maisons de l’horreur…

WAX MUSEUM

Dans le musée de cire, venez vous souvenir de fameux personnages et découvrez de nouveaux visages qui sont conservés pour l’éternité au sein de notre nouvelle exposition. Soyez prudents et n’approchez pas trop près, sinon la véritable nature de ce musée risque de vous sauter à la figure !
Niveau d’horreur. 1/5

GRIM’S FUNHOUSE

Approchez, approchez, les clowns sont de retour ! Et leurs numéros sont à mourir de rire ! Grim et sa bande de fous feront tout leur possible pour que votre visite dans leur « Funhouse » soit inoubliable… pour peu que vous en sortiez vivants !
Niveau d’horreur. 2/5

SKIN DEEP

Entrez et profitez du spectacle : cette belle collection de parties de corps humain a été élaborée rien que pour votre divertissement. La beauté est subjective et réside dans les yeux des spectateurs… donc attention : vous pourriez bien faire partie de la collection à venir…
Niveau d’horreur. 3/5

TAROT HOUSE

Vous avez envie de savoir ce que l’avenir vous réserve ? Entrez pour connaître votre destin, et voir si c’est la chance ou la malchance qui vous attendent au tournant. Mais ces révélations ont un prix… et vous risquez de vendre votre âme pour le payer !
Niveau d’horreur. 4/5

PETTING ZOO

Bienvenue au mini-zoo, où notre aimable et compétent personnel vous accueillera avec un sourire. Vous n’en croirez pas vos yeux quand nous vous montrerons les créatures extraordinaires et mignonnes qui composent notre singulière ménagerie… et notre attraction principale est vraiment magique ! Qu’est-ce que ça pourrait bien être ? Une licorne ? Ou c’est peut-être… vous !
Niveau d’horreur. 5/5